Jean-Philippe Drécourt, d’ingénieur à compositeur de musique électro-acoustique

Pour cette nouvelle ‘Rencontre’ sur Esperluette, ce n’est pas un vauclusien que j’ai interviewé. C’est d’ailleurs un épisode un peu particulier. J’ai mis plusieurs semaines à le monter car il est toujours plus difficile d’interroger les personnes qui sont proches de nous.

Je vous propose de partir au Portugal, à la rencontre de Jean-Philippe Drécourt, ancien ingénieur en génie de l’environnement (entre autres), qui est aujourd’hui compositeur de musique électro-acoustique. Petit détail important c’est également mon grand-frère 😊.

Alors pourquoi sortir de ma ligne éditoriale ? 

Car Jean-Philippe a été l’une des mes premières sources d’inspiration avant de créer mon podcast. C’est lui qui m’a montré que l’on pouvait oser et sortir d’une voie toute tracée pour tenter de nouvelles aventures professionnelles un peu plus « folles », c’est lui m’a incité le 1er à produire un podcast, il m’a donné mon premier micro et réalisé le jingle d’Esperluette que vous connaissez maintenant par cœur.

Esperluette va bientôt fêter ses trois ans alors c’était l’occasion parfaite pour le faire parler de sa nouvelle carrière d’artiste, des étapes qui l’ont amené à la création de musique électro-acoustique, de ce qui lui plait dans cette musique un peu particulière, de ses envies et inspirations.

C’est le portrait de quelqu’un qui ose avancer sur un chemin qui a l’air très éloigné de ses études, et pourtant…

Cet épisode est aussi l’occasion pour vous auditrices et auditeurs d’essayer d’écouter certains sons autrement, vous comprendrez pourquoi en écoutant cette Rencontre.

Bonne écoute !

J’approche la pratique artistique comme un ingénieur. Ce qui pose des problèmes au niveau de la créativité parce que j’ai tendance à organiser mes trucs de façon très rationnelle, (…) alors que quand je discute avec mes amis artistes on voit que leur approche est beaucoup plus organique, il y a une connexion au lieu, une connexion plus lyrique. Moi j’apporte autre chose. J’ai la signature d’un ingénieur dans mes créations.

Jean-Philippe Drécourt

Propos recueillis par Marie-Cécile Drécourt


Les références citées dans l’épisode : 

Quelques exemples de productions électro-acoustiques : 

Vous avez déjà entendu une création de Jean-Philippe pendant le confinement :


Pensez à parler de cet épisode d’Esperluette autour de vous, partagez-le sur vos réseaux sociaux et pensez à mettre 5 étoiles sur votre appli d’écoute audio préférée, ça m’aide beaucoup à développer ce podcast et faire connaître les belles énergies du Vaucluse.

Toutes les rencontres d’Esperluette sont à écouter sur la playlist dédiée :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.