Alexandre Lesouëf, l’instinct de la danse

Pour cette nouvelle rencontre, je vous emmène dans une salle de spectacle, un théâtre au cœur d’Avignon, la salle Tomasi de la Factory.

J’y ai retrouvé Alexandre Lesouëf, directeur artisitique, chorégraphe et danseur. Rentrer dans cette salle un 1er juillet, alors que le Festival d’Avignon est annulé et que je n’ai pas vu de spectacle vivant depuis plusieurs mois a été un moment particulier. Nous nous sommes posés entre la scène et les gradins vides pour enregistrer l’interview que vous allez écouter.

Alors avec Alexandre nous avons parlé de son parcours évidemment mais nous avons surtout parlé de l’art, de la culture, du processus créatif, de la danse comme il la ressent avec ses tripes, instinctif, et chamboulé par le confinement et le déconfinement. Beaucoup de ses mots ont résonné en moi car j’aurais pu prononcer les mêmes, d’autres moins. Nous vivons tous la situation à notre manière, comme nous accueillons tous de manière différente les créations artistiques qui croisent notre chemin.

Je vous laisse donc accueillir les mots d’Alexandre Lesouëf à votre manière, avant de pouvoir le retrouver sur scène exprimer tout cela avec son outil, le corps. Bonne écoute !

Un immense merci à Alexandre d’avoir accepté de partager ses doutes, sa passion pour la danse et son ressenti du moment. Comme il le dit dans l’interview : « la culture doit nous faire grandir, nous faire penser différemment, nous changer et remettre en questions nos vérités. » La culture, les artistes et notre liberté de créer sont indispensables, ils nous aident à avancer. Donc je ne le répéterai jamais assez : allez voir du spectacle vivant, poussez la porte d’un musée, écoutez l’artiste qui joue au coin de votre rue, positives ou non, accueillez les émotions qui viennent à cet instant, elles sont uniques et font de nous des êtres vivants.


L’Esperluette d’Alexandre : 

« Mon inspiration du moment c’est justement d’être contre tout ce qui se passe là, parce que c’est pas clair (…)  C’est de comprendre l’état dans lequel je suis, et pourquoi je ne pense pas comme tout le monde et pourquoi je ne me sens pas comme tout le monde et pourquoi j’ai peur… » 


Retrouvez Alexandre Lesouëf et les créations de sa compagnie sur http://alexandrelesouef.com/ ou sur Facebook et Instagram
Et sur l’interview que j’ai enregistrée en 2019 où il parlait de son spectacle solo 

Pensez à parler de cet épisode dEsperluette autour de vous, partagez-le sur vos réseaux sociaux et pensez à mettre 5 étoiles sur votre appli d’écoute audio préférée, ça m’aide beaucoup à développer ce podcast et faire connaître les belles énergies du Vaucluse.

A une prochaine, je l’espère-luette évidemment !

Propos recueillis par Marie-Cécile Drécourt


Retrouver toutes les « Rencontres »  d’ Esperluette sur la playlist dédiée

2 réflexions au sujet de « Alexandre Lesouëf, l’instinct de la danse »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.